LE SITE DE LA « VEGA » DE GRENADE

Commune de Làchar

Asparagus officinalis (lat.), une histoire des ancêtres européens:

Au sud de l’Espagne, le site de Grenade appelé « Vega de Làchar » trouve ses origines dans l’histoire néolithique de l’Europe où s’établissent les premières colonies humaines et les premières formes d’agriculture.

Succesivement occupée par les Turdules, les Phéniciens, les Carthaginois et les Romains, «Lacen », nom donné au village de Làchar par les phéniciens et les romains) connaît une expansion démographique majeure durant les époques romaine et wisigothique. «Vega » de la racine pré-romaine « vaica » signifie « terres plates (plaine) humides, et fertiles ».

Le domaine familial

Sur cette même terre des origines, se trouvent le premier site de production de deux familles SAEZ-GARCIA et MUÑOZ-MARTIN. Elles consacrent un espace d’à peine une demi-hectare au début des années 90 (du siècle passé) à la culture de l’asperge. Une culture fondée sur un savoir-faire ancestral hérité de père en fils.

Dès ses premières productions, les familles sont FAROUCHEMENT opposées à l’utilisation de pesticides, de désherbants et autres engrais chimiques. L’histoire familiale est liée à une culture d’un produit sain; à la culture d’une asperge dont ils surveillent toutes les étapes de production objet de toutes leurs attentions. Une surveillance qui s’inscrit dans le respect de la terre. Ils s’inscrivent, depuis toujours, dans une démarche de produit de grande qualité traditionnellement bio à l’échelle locale avant l’heure. Cette façon de produire durable est, aujourd’hui, un concept qui a un pris sens essentiel pour une agriculture de demain.

Le domaine familial
Le domaine familial

Malgré l’intensification continue des cultures phytosanitaires soutenues par l’industrie agroalimentaire espagnoles et européennes, ces deux familles ont su garder et transmettre à leur entourage la volonté de faire de l’asperge verte un produit d’exception .

Le domaine familial

Un tournant dans l’exploitation familiale…

Les années 1998 et 2002 représentent un tournant dans l’exploitation familiale : arrive la certification CAAE (certification agroalimentaire européenne) culture biologique et l’agrandissement de l’exploitation avec l’application du même procédé sur différentes parcelles pour un total de 4,2 hectares d’exploitation localisées, d’abord à Grenade (Làchar), puis à Màlaga (Sierra de Yeguas) et enfin à Séville (La Lantejuela).
Ainsi, les sites de production des familles SAEZ et MUÑOZ rejoignent la part de la production bio européenne en Espagne qui était en 2009 en Espagne (1,6 million d’hectares, soit 18,6 % du total de l’UE-27).

LE SITE DE MÀLAGA

Sierra de Yeguas

Le domaine familial

La « Sierra de Yeguas » (Le Mont des Juments [Màlaga, Espagne]) est une enclave à l’écart du monde moderne. Son histoire s’enracine dans la naissance de l’Espagne romaine et la paix retrouvée du XVIème siècle. Une petite enclave, des gens de la terre doués de bon sens, gardiens de leurs terres, des savoirs-faire ancestraux et à l’écoute du monde. Depuis le démarrage de la ferme familiale près du village de « Sierra de Yeguas », la famille Martin affine son savoir faire. Une exploitation à taille humaine d’à peine 2 hectares dédiée à l’asperge.

Le domaine familial

A la fin du siècle dernier, en 1998, MARTIN père et fils se joignent au projet de l’asperge en culture biologique avec l’acquisition de deux parcelles agricoles d’une surface totale de 1,8 ha. C’est au même moment que la Fête de l’asperge de pâques au mois d’avril devient un élément clé de l’économie locale. Ils choisissent de présenter leur production à l’occasion de cet événement qui se tient chaque année, le dernier dimanche du mois d’avril.

L’asperge verte du « Mont des Juments » naît d’une terre d’exception. Blotti au cœur des monts Bétiques, au seuil des premières plaines de Séville, son sol est un terreau exceptionnel baigné de soleil. Mais que serait la qualité du sol sans le savoir-faire des hommes qui le chérissent et le soignent ? La production de l’asperge et sa renommée ont fait éclore à «Sierra de Yeguas » une production raisonnée qui l’ont fièrement dotée du titre de « capitale de la gastronomie régionale ».

Le domaine familial

« Le Mont des Juments » perpétuent aujourd’hui leur notoriété grâce à une gastronomie qui respecte Homme et Nature des trois « Païs » qui l’entourent. Ces montagnes ravivent nos mémoires des premiers temps de l’homme qui domestiquait ce noble animal, le cheval. Il transmet la beauté et les richesses de la terre qui viennent de nos ancêtres communs et nous ouvrent les portes d’un futur de paix.

Le domaine familial

« La Sierra de Yeguas, es un hermoso rincón situado en el corazón de Andalucía.

Su historia, su geografía o sus fiestas se confunden con el nacimiento de la España romana. »

LE SITE DE SEVILLE

Commune de Lantejuela

Les terres de La Lantejuela (Séville) sont situés sur la « Vega de Osuna ». Si bien le terme « Vega » est plus souvent utilisé pour désigner une localisation particulière dans la province de Grenade, elle est une formation, du point de vue géo-morphologique, qui désigne des  « terres plates (plaines), humides et fertiles ». Ces terres se caractérisent par une richesse du sol extraordinaire associée très souvent à la proximité d’un cours d’eau.

Le domaine familial

C’est dans sa délimitation géographique, près de ce qui aujourd’hui est son noyau urbain qu’on étés découverts les vestiges d’une antique cité romaine, sans qu’il en ait pu été identifié le nom.

Le domaine familial
Le domaine familial

Durant de très nombreuses années sous la prérogative administrative de sa voisine la « Villa de Osuna », beaucoup plus grande, elle est successivement la possesion de « l’ordre de Calatrava », du « Comté de Ureña » puis de la « Maison Ducal de Osuna ». C’est Ferdinand VII, au XIX ème siècle, qui lui concède le titre de « Villa » (ville) marquant ainsi son indépendance administrative. La constitution de sa « Casa Consistorial » (Mairie) s’effectue entre 1830 et 1841. En 1842 a lieu la première assemblée plénière de son gouvernement local.

Le domaine familial

En 2002, la famille GARCIA s’associe, elle aussi, au projet d’exploitation familiale de l’asperge en culture biologique. Deux hectares de terre sont mis en culture selon les mêmes procédés. Cette année est marquée par la certification CAAE agriculture biologique et la formation d’une coopérative agricole. C’est l’aboutissement de toute une vie de travail lié à la volonté jamais oubliée de cultiver un produit d’exception avec un savoir faire ancestral. Telle à été la volonté de M. Francisco SAEZ-GARCIA.